AAATV SPDC au secours de la 231 E 41

20 07 2008

Après le sauvetage de la 230 D 116 par l’AJECTA, notre patrimoine se retrouve encore sous la bienveillance de passionnés. Nous étions nombreux nous rendant quotidiennement à Saint-Pierre des Corps en pèlerinage autour de la magnifique 231 E 41…Lire la suite… 

 p1010947.jpg

 A gauche, Michel (trésorier) et laurent (président).

Nous nous extasions devant cette beauté technologique et nous nous apitoyions devant le gâchis de la laisser pourrir au bord d’un rond point, au beau milieu d’une zone pavillonnaire. Pour se rendre là-bas, il fallait du courage et de la passion. En plus elle n’était pas signalée dans la ville et ne suscitait pas l’intérêt des offices de tourisme locaux. Elle est restée sous la bienveillance de ses habitants durant 34 ans. Elle n’a pas été pillée et très peu vandalisée. Certains cheminots retraités ont continué à la graisser, dans l’espoir de la voir rouler un jour. Laurent, qui a été membre de l’AJECTA, a été longtemps un visiteur bienveillant en venant la graisser et protéger ses organes sensibles. Puis, des mots, cet agent RATP est passé aux actes en créant l’association AAATV SPDC pour la sauvegarde de la 231 E 41 de Saint-Pierre des Corps. Tous les membres de l’AJECTA, nous tenons à féliciter et soutenir cette magnifique entreprise. Nous étions trés nombreux à attendre ce moment.

p1010970.jpgp1010958.jpg
De nombreuses associations avaient tentées de la récupérer, mais la municipalité avait décliné toutes les propositions. Laurent, conscient de l’attachement de la ville pour sa locomotive et du lien historique qui les unissait, a proposé que la locomotive reste propriété de la ville de Saint-Pierre des Corps ainsi que son port d’attache. La municipalité a manifesté le plus grand enthousiasme pour ce projet. Aussi l’avenir de la 231 E 41 se fera à Saint-Pierre des Corps et au-delà, car le projet n’est pas de simplement lui refaire une beauté, mais de la remettre en état de marche.

img8201.jpgp1010902.jpg

Il y a aussi le projet de la célébrer dans un atelier de maintenance architectural transparent, à l’emplacement actuel de la machine, au vue de tous les visiteurs. Elle sera pour la ville de Saint-Pierre des Corps une grande curiosité touristique qui pourra être intégrée aux programmes de visites du patrimoine Tourangeau. Le tourisme est pour la région d’Indre-et Loire l’activité économique la plus importante avec un chiffre d’affaire de 450 millions d’euros. Les différents châteaux tels que Chenonceau, Amboise et Chambord reçoivent chaque année des milliers de visiteurs.
panoramique231e41ecran.jpg
Le 27 juin dernier, durant une réunion avec la municipalité, une fondation a été créée autour de la Pacific Chapelon. La convention réunissant la municipalité, la fondation et l’association, devrait être signée en Septembre. Elle a pour but de fédérer des entreprises dont leur savoir-faire est directement concerné. Six sociétés ont rejoint la fondation :

-VEOLIA (qui s’occupe de 4 trains touristiques en France, dont la locomotive à vapeur 231 G 558 du Trieux)
-EIFFAGE CONSTRUCTIONS (s’occupe d’infrastructure dans le monde du transport et plus particulièrement dans le ferroviaire)
-SOCCRAM
-CITELUM
-COMAX

Cette fondation va permettre de réunir des fonds nécessaires pour sa restauration et sa remise en service, à condition que les recommandations de l’APPAVE, concernant la chaudière soient suivies. Six ans seront consacrés pour sa remise en marche.

img8204.jpgp1010896.jpgimg8210.jpg
p1010900.jpgp1010891.jpgp1010886.jpg
p1010915.jpgp1010906.jpgp1010916.jpg
p1010953.jpgp1010917.jpgimg8213.jpg

Avant toute remise en état de marche, la Chapelon doit subir une série d’analyses pour juger de son état. Elle doit très prochainement être mise en pression, pour que l’APPAVE évalue la possibilité d’utiliser la chaudière. Les premiers travaux ont permis de lever le doute sur l’état de la machine. Elle est, à la grande surprise de tous, en bon état de conservation. Seule la tôlerie a souffert. L’AAATV est actuellement à la recherche de bras et de fonds pour concrétiser cette magnifique entreprise. Elle a déjà reçu des soutiens du monde entier, même d’Australie. Nous n’imaginons pas à quel point sa remise en fonction est attendue par tous. Elle sera pour beaucoup l’une des plus belle machine à vapeur en activité.

p1010951.jpgp1010907.jpg

Je vous laisse au doux rêve de la revoir tirer entre Paris et Calais des voitures salons Pullman 1ère classe, avec, accroché sur sa boîte à fumée, le célèbre emblème de la Flèche d’Or.
231 E 41 Flèche d'Or

Liens
Blog de l’association AAATV SPDC:

http://chapelone41unblogfr.unblog.fr/
Vous en serez plus sur l’histoire de la machine et l’évolution des travaux.
Page personnel de Christian sur l’histoire de la flèche d’or:
http://pagesperso-orange.fr/train.rapide.nord/topic/index.html
Images historiques très intéressantes


Actions

Informations



14 réponses à “AAATV SPDC au secours de la 231 E 41”

  1. 4 08 2008
    turbotrain (11:05:13) :

    Bonjour,
    je découvre à l’instant votre blog bien illustré,
    de plus vous semblez avoir été sensible au projets sur la 231 E 41qui seras la seule Chapelon Nord à rouler puisque l’autre, la E 22, est immobile au musée de Mulhouse.
    C’est vrai que de revoir une rame complète type CIWL de luxe au crochet de cette si belle machine peut devenir réalité car des rames commerciales roulent encore comme le v.s.o.e.
    Enfin je voulais vous dire merci à l’ajecta d’avoir ouvert un compte sur dailymotion pour une plus large diffusion dans le monde a + BON RAIL

  2. 4 08 2008
    ajecta (11:19:27) :

    Bonjour Turbotrain.

    Nous vous remercions pour vos commentaires encourageant. L’ouverture sur Dailymotion en plus de YouTube va nous permettre de manifester notre côté de musée vivant. Et quoi de meilleur que des images animées pour le manifester. De nouvelles videos viendront s’ajouter.
    A bientôt

  3. 2 09 2009
    Hasso Harenberg (21:57:25) :

    Bravo, mais je pense que nous avons encore beaucoup de chemin à faire, parce que les autorités françaises, et pas seulement ferroviaires, sont depuis longtemps pionnières de la destruction. Le Réseau Freycinet et la Traction Vapeur étaient insurpassables. Il fallait les détruire, n’est-ce pas, Monnet? N’est-ce pas, Guillaumat? N’est-ce pas, Pompidou? Que nous a apporté le soi-disant progrès? La destruction de notre industrie, une SNCF aussi ignorante qu’arrogante, un TGV aseptisé et sans âme, où il n’y a ni wagon-restaurant, ni wagons-lits, ni salon, ni buffet, et où on ne peut même plus fumer une clope, avec des WC minuscules où on se souille tellement c’est étriqué et mal conçu, des trains conrail en détresse pas entretenus et rarement à l’heure, des cheminots qui ne savent même plus ce que veut dire « cheminot ». « Chapelon, genius of french steam », disent les Anglais non sans fierté, car son grand-père était un fondeur… anglais. Les Anglais ont reconstruit de toutes pièces la Peppercorn « Tornado », qu’ils font courir à des vitesses phénoménales, voir les vidéos à Durham. S’ils étaient à notre place, ils reconstruiraient la 242 A 1, et finiraient par montrer que la Vapeur était bien meilleure que toutes ces choses affreuses apparues dans les années 60, sorties du cerveau malade des grands bouffons visionnaires des « Trente Glorieuses ».
    Ecoutons encore et toujours « Pacific 231″ de Arthur Honegger (chercher dans google/vidéos)… La Vapeur est VIVANTE!
    Je hais la SNCF.
    I believe in YesterdaY.
    PS: si vous songez à modifier une seule lettre de mon message, alors supprimez-le. La “modération”, non merci.

  4. 3 09 2009
    ajecta (21:54:09) :

    Oulala, tu as la vapeur qui monte vite. Je me suis pas mal documenté sur le style de vie de l’époque et le courage qu’avaient de nombreux voyageurs au moment où les trains à vapeur régnaient sur le monde du ferroviaire. Les récits n’étaient pas rempli d’éloge pour les services qu’offraient les compagnies Ouest, Est ou PLM. Des retards, des avaries, des voitures de troisième classe ou il faisait très froid et humide… Le célèbre « c’était mieux avant », est souvent accompagné d’une amnésie maladive. J’ai la chance de travailler quelque fois pour la SNCF. Je réfléchi avec eux à l’avenir des trains et des TGV. Aujourd’hui nous nous creusons les méninges pour offrir plus de confort. Les premiers résultats sont très prometteurs. Tu verras dans quelques temps, on pourra en reparler. Tu vois cela ne m’empêche pas d’admirer le passé, surtout le grand Chapelon, et de préserver ce patrimoine fantastique. Les temps changeront perpétuellement et nous ne pouvons rien y faire car les mœurs changent et les besoins aussi. Je pense toujours que l’on peut faire mieux, mais quand même quel chemin parcouru. Le TGV est mythique et le restera. Il y aura un jour une association qui en récupèrera un et qui proposera un voyage nostalgique à son bord: « 300 km/h, que c’est lent ! »

  5. 7 09 2009
    Hasso Harenberg (13:03:26) :

    @ajecta:
    Le « passéisme » est ce dont on accuse ceux qui mettent le doigt où ça fait mal, concerna.

  6. 7 09 2009
    Hasso Harenberg (13:40:22) :

    @ajecta:
    Les mutations sont d’ordre ontologique. Jusqu’en 1930 environ, le progrès signifiait quelque chose. Après on a confondu avec facilité. Qui va encore voir passer les trains? Le chemin de fer (ce n’est pas la même chose que « le ferroviaire ») n’est plus qu’une grisaille monotone à l’image des communicants et de notre environnement.
    En Chemin de fer, on voyageait. En ferroviaire, on se déplace. heureusement, certains entretiennent la flamme. L’Histoire de la Vapeur à partir des années 40 est celle d’un assassinat. Ensuite c’est l’imposture. Monsieur Jacobs, sur un autre site concernant la E 41, rappelle que la 231 E fut interdite de construction en série car elle était supérieure aux électriques… No comment.

    Longue vie à la 231 E 41.

  7. 7 09 2009
    Valdi Toffoletti (18:34:14) :

    Messieurs,
    Quelle joie pour moi de songer qu’une 3.1100 puisse revivre. Voyant la photo de M. Jacques Gauchet sur le site AAATV-SPDC, je ne puis que me rappeler celui des tractionnaires du Nord, l’essuyage à la main, durs à la tâche et intransigeants, généreux aussi. bref, des Hommes.
    Né en 1955 comme lui, mais à Saint-Quentin (Aisne), j’ai pu apercevoir encore, si mes souvenirs sont bons, quelques-unes de ces machines, avant qu’un jour de 1965 on ne vienne tendre d’étranges fils de fer au-dessus des rails.
    A cet égard, je partage le points de vue exprimé par Hasso Harenberg: il faudra un jour crever l’abcès SNCF, et tout ce dont il est l’émanation.
    Je voulais aussi entrer au Chemin de fer afin d’y chauffer ou conduire les machines, quoique n’ayant aucun ascendant cheminot… ni aucune capacité en mathématiques ou en technique. J’ai donc préparé les concours et suis devenu professeur d’allemand, profession dont je me suis éloigné bien vite. Entretemps, on m’avait proposé d’entrer à la SNCF, mais commencer Attaché groupe III puis exercer quasiment les responsabilités de DRH – une folie. et ceci explique beaucoup de disfonctionnements actuels! Avant la guerre, m’a-t-on dit, même un polytechnicien commençait à l’atelier, le porion lui mettait dans l’étau une « merde » à limer. Puis c’était chauffeur, mécanicien, Chef de Dépôt, et ensuite seulement les fonctions supérieures. Mais alors, on ne pouvait lui raconter des bêtises, il connaissait le métier. Aujourd’hui, on méprise l’expérience des anciens, on rechigne à attendre et à apprendre, on calcule, on spécule, on « communique » on fait de la cavalerie, n’hésitant pas à brader le patrimoine du Chemin de fer, à supprimer des établissements, des emplois, à jeter les hommes et les femmes dans l’abandon et l’anonymat.
    Tout ce que le génie ouvrier avait construit dans le Nord et ailleurs n’existe plus, perdu corps et biens. J’ai depuis longtemps renoncé à voyager en train, et prends l’avion. Me croirez-vous, j’y ai retrouvé, chez les pilotes d’avion, « l’esprit vapeur »! Et pour pas mal d’entre eux c’est une référence consciente. Cependant, rien ne remplacera les beaux trains du temps de la vapeur, avec comme dit Hasso Harenberg, les wagons- lits, restaurants, salons et buffets, et mes chers wagons de 2e classe qui sentaient le saucisson et le tabac. C’était tout un monde… peut-être moins high-tech, peut-être plus humain?
    C’est pourquoi la vue de cette machine qui revivra m’a beaucoup ému. pour elle et pour nous tous, je voudrais donc vous dire merci.

  8. 2 10 2009
    Jean Staub (13:11:26) :

    D’abord, félicitations. Cette fidélité, les graissages réguliers, la vigilance face aux vandales etcetera. La 231 E, c’est quelque chose! Le regretté Rail Magazine raconte que les Allemands, notamment le Pr. Nordmann, pendant la guerre voulaient voir ce que ça donnait, une machine comme ça, et ils sont montés avec Chapelon, en rigolant un peu parce que n’est-ce pas, cette minuscule machine, par rapport aux grosses allemandes… Eh bien à l’arrivée ils se sont excusés, parce que une telle puissance, un tel rendement, de telles qualités pour des dimensions si réduites, c’était tout simplement inconcevable!

    Moi, je regrette personnellement que la SNCF ait fait tout son possible pour faire disparaître le plus possible les témoignagesde la vapeur. Peut-être qu’elle en a encore un? L’avenir nous le dira.

    Eh bien monsieur Toffoletti moi non plus je ne prends plus le train pourtant je voyage beaucoup. Cela ne m’empêche pas de croire en l’avenir, je crois qu’il sera mieux que cette réalité ferroviaire actuelle. Voyez, ces gars de la E 41 ! Eux ce sont des vrais, pas des fantasmes « gris et minimalistes », c’est le vrai esprit cheminot.

  9. 23 11 2009
    Valdi Toffoletti (17:03:33) :

    Equipe Parage-Grangier 231 E 24. Film de jean Mitry sur « you tube », tapez dans google:

    http://www.youtube.com/watch?v=rKRCJhLU7rs

  10. 25 11 2009
    Jean Staub (22:17:17) :

    Hé bien M. Toffoletti, vous êtes bien pessimiste. Merci pour cette vidéo, je n’avais jamais vu de film avec une 231 E. Avant de penser à manger les pissenlits par la racine, regardez, vous nous avez apporté une belle vidéo, et c’est bien que vous participiez, parce que je trouve pour ma part ce site bien délaissé, la com ça laisse un peu à désirer, mais je sais aussi qu’il est plus facile de dire que de faire… En tout cas, comme l’a dit M. Harenberg plus haut, les Anglais sont bien meilleurs que nous, eux ils ont préservé au maximum, et je pense que le charbon et la vapeur ils ont ça dans le sang.
    Courage M. Toffoletti, vous n’êtes pas seul quand même.

  11. 29 11 2009
    Yves (13:47:33) :

    Pas mal, la vidéo du film de J. Mitry, sauf que la mémoire tampon est un peu poussive on est tout le temps interrompu. Bon, on espère que vous allez la remettre en pression, cette machine, et la faire circuler avec des beaux wagons des années 50, des voitures torpilles du Nord, une belle composition Paris-Bruxelles, ce serait fantastique, ça changerait un peu de ce qu’on voit aujourd’hui. Bravo l’ajecta, heureusement que vous êtes là…

  12. 23 12 2009
    Valdi Toffoletti (13:35:49) :

    Bonjour Monsieur Staub,

    Merci de me répondre, mais ne vous étonnez pas que ce site soit délaissé. On ne peut y enfreindre certains tabous, et vous savez que la vapeur est l’un d’eux: On a décidé une fois pour toutes que la vapeur n’était pas viable, on a tué dans l’oeuf les travaux de Chapelon. Alors on censure des messages défavorables à la « SNCF », le mien n’était pourtant pas bien cruel.
    Que voulez-vous, les gens de l’AJECTA ont beaucoup de mérite, mais ils doivent se tenir à carreaux car leurs circulations ne tiennent qu’au bon vouloir de la « SNCF ».
    Peu importe, après tout, les faits parlent d’eux mêmes, et les ennuis des dernières semaines avec l’eurostar et le RER A montrent l’échec total et le cynisme mortifère du système.
    Donc je laisse les gens seuls avec leurs choix et quitte définitivement ce « lieu de parole ».
    Cordialement,
    VT.

  13. 10 06 2011
    valdedurance (22:02:45) :

    Encore une nouvelle aventure pour les passionés de vapeur.
    Que de progrès accomplis depuis la fin de la vapeur en France et sur la prise de conscience collective pour la sauvegarde de notre patrimoine.
    A l’heure de la rapidité et de la compression de l’espace temps, qu’il est bon de pouvoir rêver qu’une invitation au voyage est possible grâce à ces merveilleuses machines que sont les pacifics.

  14. 9 12 2013
    angelini (15:42:07) :

    Bon courage, cinq ans me paraît la bonne dose.
    La 231 G 558 est pratiquement identique techniquement.
    Nous avons presque tout refait (boîte à fumée, foyer, grille, cendrier, train de roulement complet, remis à neuf, etc…).
    Si vous avez besoin de retour d’expérience ce n’est pas un souci.
    Et bon courage

Laisser un commentaire




Association VHMA |
merselkebir1940 |
cecarrefourbeaucaire |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | TE HOA NO TE PORINETIA
| Association "Pourquoi Pas"
| LA CRINIERE de KOUMAC